mardi 4 juillet 2017

Les 9 applications les plus dangereuses


Parents, si vos enfants ont, sur le téléphone, l'une de ces 9 applications considérées comme dangereuses, il est temps de cliquer sur "Supprimer"...

L'éducatrice, Megan Maas a réalisé une étude sur les applications pour mobiles et, a décidé de mettre l'accent sur le "top ten" des applications qui peuvent être très dangereuses pour vos enfants. Voici tout ce que vous devez savoir à leur sujet et, comment les contrôler.

Vous pensez peut-être vos enfants téléchargent des applications car c'est un moyen simple pour eux de rester en contact avec leurs amis. Cela est certainement vrai pour la plupart des enfants, mais malheureusement, l'utilisation même innocente de la plupart de ces applications peut emmener un enfant vers une situation qu'il / elle n'aurait pas pu prévoir ni même vouloir.


Voici quelques applications potentiellement dangereuses qui sont populaires parmi les enfants :

1. Amadou :

Une application qui est utilisée pour faire des rencontres. Les utilisateurs peuvent évaluer des profils et trouver des affinités via le suivi de localisation GPS. 450 millions de profils sont notés tous les jours !
Problème : En outre, en raison du système de notation, Amadou est souvent utilisé pour la cyber-intimidation, car un groupe d'enfants peut aisément cibler un autre enfant et délibérément faire descendre sa "cote".

2.Snapchat :

Cette application permet à un utilisateur d'envoyer des photos et des vidéos à tout le monde via une liste d'amis. L'expéditeur peut déterminer combien de temps le récepteur peut visualiser l'image et l'image "s'auto-détruit" après le temps imparti.
Problème : Il est le n ° 1 des applications utilisées pour le sexting, surtout parce que les gens pensent que c'est un réseau sécurisé et fiable pour sexter. Cependant, les "clichés" peuvent être facilement récupérés et le destinataire peut facilement faire une capture d'écran et les partager avec d'autres. En outre, un grand nombre d'images de Snapchat sont postées sur des sites à caractère pornographiques appelés des sites "porn clin d'oeil."

3. Blendr :

Une application pour flirter et rencontrer de nouvelles personnes par le biais de services de localisation GPS. Vous pouvez envoyer des messages, des photos, des vidéos et noter d'autres utilisateurs.
Problème : Il n'y a pas d'exigences d'authentification, de sorte que les prédateurs sexuels peuvent communiquer avec les mineurs, les mineurs peuvent se retrouver avec des adultes. Et ici aussi, le sexting est très répandu.

4. Kik Messenger :

Une application de messagerie instantanée avec plus de 100 millions d'utilisateurs qui permet aux utilisateurs d'échanger des vidéos, des photos et des croquis. Les utilisateurs peuvent également envoyer des vidéos YouTube et créer des gifs numériques.
Problème : les enfants l'utilisent pour le sexting et l'envoi de selfies nus. Le terme "copain de sexte" est remplacé par "Kik copain." Les adolescents utilisent Reddit et d'autres sites pour placer des petites annonces en donnant leurs noms d'utilisateur Kik. Aussi, Kik ne dispose d'aucune contrôlel parental et il n'y a aucun moyen d'authentifier les utilisateurs, ce qui le rend facile d'accès aux prédateurs sexuels pour interagir avec des mineurs.

5. Whisper :

Whisper est une application de confession anonyme. Il permet aux utilisateurs de superposer du texte sur une image afin de partager leurs pensées et sentiments de manière anonyme. Cependant, même si vous postez anonymement, il affiche la zone géographique depuis laquelle vous envoyez les messages. Vous pouvez également rechercher les utilisateurs qui publient à moins d'un kilomètre de vous.
Problème : En raison de l'anonymat, les utilisateurs ne sont pas obligés de créer un compte pour utiliser Whsiper et peuvent utiliser l'application pour communiquer via le GPS du téléphone. Un rapide regard sur l'application et vous pouvez voir que les relations en ligne se forment grâce à l'utilisation de cette option, mais, malheureusement, on ne sait jamais qui est réellement derrière l'écran. Les prédateurs sexuels utilisent également l'application pour localiser les enfants et établir des contacts. Un homme à Seattle, a été accusé d'avoir violé une fille de 12 ans, qu'il avait rencontré sur cette application en 2013.

6. Ask.fm :

Ask.fm est l'un des sites de réseautage social les plus populaires presque exclusivement utilisés par les enfants. C'est une sorte de grand quid qui permet aux utilisateurs de poser des questions à d'autres utilisateurs tout en restant anonyme.
Problème : Les enfants posent souvent des questions désobligeantes qui ciblent une seule personne. En raison de l'anonymat, il se crée une forme de cyber-intimidation.

7. Yik Yak :

Une application qui permet aux utilisateurs de poster des textes appelés des "Yaks", comportant jusqu'à 200 caractères. Les messages peuvent être consultés par les 500 Yakkers qui sont les plus proche de la personne qui a écrit le Yak, tel que déterminé par le suivi GPS.
Problème : Les utilisateurs postent souvent des contenus sexuellement explicites et utilisent un langage de dénigrement. Les attaques personnelles sont également fréquentes. Bien que les messages soient anonymes, les enfants y donnent des renseignements personnels révélateurs.

8. Poof :

Cette application permet aux utilisateurs de faire disparaître d'autres applications de leur téléphone. Les enfants peuvent cacher une application s'ils ne veulent pas que vous la voyiez. On le nomme aussi : "le programme leurre".
Problème : Il est évident, non? Les enfants l'utilise pour masquer les applications qu'ils utilisent. Fort, heureusement, Poof n'est plus disponible au téléchargement mais d'autres programmes, semblables, sont constamment créés. D'autres applications leurres à contrôler : Hidden Apps, App Lock et Hide It Pro.

9. Omegle :

Cette application est principalement utilisée pour le tchat vidéo. Lorsque vous utilisez Omegle, vous ne vous identifiez pas à travers le service. Au lieu de cela, les participants du tchat ne sont identifiés que sous les dénominateurs "Vous" et "étranger". Cependant, vous pouvez connecter Omegle à votre compte Facebook pour discuter avec des partenaires ayant des intérêts similaires. En choisissant cette option, une application Facebook Omegle essayera de vous jumeler avec un étranger aux mêmes goûts que vous.
Problème : les prédateurs sexuels utilisent cette application pour trouver les enfants et recueillir des renseignements personnels dans le but de les traquer plus facilement en personne.

0 commentaires: