Breaking

jeudi 12 février 2015

Qu'est ce qu'un Torrent ?

Le torrent est un procédé de partage de fichier qui permet, comme lorsqu'on navigue sur internet, de télécharger des fichiers. La différence avec le téléchargement direct évoqué ci-dessus réside dans le fonctionnement assez atypique de ce procédé (nommé P2P). En effet, pour le téléchargement direct, l'ordinateur effectue une requête vers un serveur précis qui lui délivre alors le contenu demandé.


En revanche, avec le procédé torrent, le fonctionnement est totalement différent : pour télécharger un fichier, l'utilisateur doit se rendre sur un site web qui propose des fichiers .torrent (comme vous auriez des documents.doc). Ce fichier torrent (téléchargé en téléchargement direct) est un fichier qui est interprétable par ce que l'on appelle un client torrent. Un client torrent est un logiciel (Bittorrent , Utorrent, ... ). 

Ce fichier torrent contient des liens vers ce que l'on appelle un tracker. Un tracker est un gros ordinateur qui repertorie tous les ordinateurs qui ont le fichier que vous voulez télécharger. Le client torrent (le logiciel) va demander au tracker quels sont les ordinateurs qui disposent de ce fichier. 

Le tracker donnera une liste et le client torrent ira chercher les données sur les ordinateurs de la liste donnée par le tracker (ces ordinateurs qui disposent du fichier se nomme seeders). Le téléchargement se fait donc à partir de plusieurs PC ( à l'inverse du téléchargement direct qui est une relation exclusive entre votre PC et le serveur qui possède les données). 




BitTorrent


BitTorrent n'est pas simplement une solution de peer-to-peer parmi tant d'autres. Ce protocole, à la popularité grandissante, est largement utilisé dans un cadre légal comme alternative au téléchargement centralisé.

Dans le paysage tumultueux du P2P, BitTorrent est probablement un cas à part. Il adopte un principe simple : l'utilisateur ne télécharge plus un fichier unique se trouvant sur l'ordinateur d'un autre utilisateur, mais sur celui d'une multitude d'utilisateurs simultanément, tout en envoyant lui-même aux autres des morceaux du fichier qu'il est en train de télécharger.


C'est une différence de taille, notamment avec le fonctionnement des réseaux Gnutella ou FastTrack. Sur ceux-ci, l'utilisateur partage une partie de son disque dur (en général un répertoire) en permanence : quand il est connecté, les autres utilisateurs peuvent accéder à ce disque dur et récupérer ce qui les y intéresse. Le problème se pose dès que plusieurs personnes veulent récupérer le même fichier : une file d'attente se met en place, et chacun attend son tour pour “entrer” sur le disque dur des utilisateurs qui possèdent le fichier.

Avec BitTorrent, l'utilisateur qui télécharge un fichier le met lui-même à disposition des autres utilisateurs, au fur et à mesure qu'il le télécharge, et dès qu'il cesse de le faire (en arrêtant le “torrent"), il ne partage plus rien. Paradoxalement, le fichier étant recomposé par un nombre important de sources (tous les utilisateurs qui le téléchargent eux-même à un instant donné), son téléchargement est d'autant plus rapide qu'un nombre important de gens son intéressés par lui. En somme, avec BitTorrent, plus de gens téléchargent un fichier, et plus il est rapide de le télécharger soi-même au même moment.

Mais, bien qu'il est largement utilisé aujourd'hui dans le cadre d'échanges illégaux de fichiers, rien ne prédispose BitTorrent à demeurer l'apanage du P2P illégal.
On constate d'ailleurs qu'il existe des sites regroupant des listes de torrents “légaux” (Par exemple “Legal Torrents", www.legaltorrents.com ), comportant aussi bien des fichiers musicaux mis à disposition par les labels qui en possèdent les droits d'exploitation que les derniers livres de Lawrence Lessig, placés dès l'origine sous licence Creative Commons.

De plus, le procédé est de plus en plus utilisé par des sites communautaires abritant de multiplesapplications (notamment Sourceforge, sourceforge.net), comme alternative au téléchargement à partir d'un serveur centralisé.
BitTorrent peut ainsi être utilisé très facilement par tout producteur de contenu, quel qu'il soit. Il constitue même, et ce n'est pas le moindre de son intérêt, une alternative sérieuse aux solutions classiques, pour mettre à disposition du public des fichiers de grande taille. Le principal atout de la solution est d'épargner le (ou les) serveur(s) de l'entreprise, ainsi que sa bande passante : à l'instar du principe du grid, la charge correspondant au téléchargement est répartie entre les utilisateurs qui récupèrent le fichier de pair et à pair, et en ne faisant - dès que le cercle vertueux a été engagé - que très peu appel au serveur qui a délivré le fichier pour la première fois.

En outre, plusieurs applications disponibles permettent de créer soi-même des torrents, voire de jouer le rôle de traceur, pour un fichier qu'on voudrait mettre à disposition. La solution est donc peu coûteuse et autorise de petites entreprises à devenir diffuseurs de gros fichiers, à un nombre illimité de personne ou presque.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire