Breaking

mercredi 26 novembre 2014

FLUX : une imprimante 3D, un scanner 3D et un graveur laser tout en un !



Une jeune équipe taïwanaise a développé FLUX, un système modulable capable d’imprimer et de scanner des objets en trois dimensions, mais également de réaliser des travaux de gravure laser, et ce, dans un seul et unique appareil à moins de 600 euros. Parfait pour démocratiser l’impression 3D et la fabrication artisanale d’objets à la maison.

Son design à la fois compacte, minimaliste et élégant cache en réalité un énorme potentiel d’évolution. Les parties mobiles de l’imprimante 3D sont interchangeables. Ses modules magnétiques permettent de la transformer en quelques secondes, sans outils, en un scanner 3D ou en un graveur laser.


L’imprimante 3D de FLUX permettrait, selon ses concepteurs, d’imprimer des objets plastiques rapidement et avec précision. Pour ceux qui ne maîtrisent pas la conception d’objets 3D sur ordinateur, FLUX dispose d’un véritable scanner qui permet de reproduire des copies d’objets sans aucun effort. Enfin le module de gravure laser permet, par exemple, de personnaliser les boîtes en bois des objets que vous créez.





FLUX-2
FLUX-1
Dans le futur, les inventeurs de FLUX envisagent de fournir des modules permettant de créer des objets en céramique et même d’extruder des pâtes alimentaires comme la confiture ou le chocolat. Avec son SDK ouvert, les développeurs pourront libérer leur imagination pour créer de nouveaux modules.

FLUX fonctionne en Bluetooth avec les smartphones et les tablettes. L’application FLUX Studio permet de concevoir simplement des objets en 3D avant de les imprimer, de télécharger des modélisations 3D existantes ou de partager vos propres création.
Pour lancer la production en masse de FLUX, la petite équipe a lancé une campagne de crowdfunding sur Kickstarter

Objectif : 100 000 dollars. Après seulement une journée de campagne, le défi est réussi avec plus de 138 000 dollars collectés. Il vous faudra investir 679 dollars pour recevoir le kit complet prévu pour juillet 2015.















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire